Séléphya, juste Séléphya.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Séléphya, juste Séléphya.

Message par Séléphya le Jeu 13 Avr - 0:42

Quelques mots sur votre histoire

- Hm, il y a pas à dire, ça vaut pas les ruines de Feliçiar … même si la statue fout la gerbe.

La Gorkonide, accroupie sur l'escalier, faisait face à une statue d'araignée géante en bronze. Peut-être était-ce le témoin silencieux d'un culte voué à un Dieu datant d'avant l'ouverture des Portes du Monde ? En tout cas le réalisme était saisissant, et ça lui plaisait. Même si la tension de l'air était moindre que devant les Ruines, l'Orumboros regorgeait de secrets passionnants et de dangers exaltants.

Séléphya leva le nez vers le ciel : elle était téméraire et aimait le danger, c'est vrai. Mais elle n'était pas assez folle, et trop expérimentée, pour entrer dans la fameuse grotte des Eaux Sombres sans réfléchir à une porte de sortie. Ah, elle en avait fait, du chemin, en plus de deux cent ans ! Nostalgique, elle se remémora ses premiers jours, en Wahambe.

Bien que le temple des Préors n'aie pas vocation à servir d'orphelinat, la simple vue de ses cheveux platine avait révulsé sa mère et rendu son père pour le moins confus. Savoir que Séléphya n'était au final qu'une copie déformée de ce qu'aurait été son véritable enfant rendait la vue du nourrisson insupportable à la mère. Le couple avait abandonné l'enfant quelques jours après sa naissance, son père étant un aspirant qui vivait au temple jusqu'alors, et qui avait préféré suivre sa compagne dans sa fuite.

Séléphya a ainsi vu passer de nombreux Préors-primaires pendant son premier siècle d'existence, et s'est entraînée avec nombre d'entre eux. Mais toujours, il y avait un ou une autre aspirant(e) qui était meilleur(e) qu'elle pour devenir successeur. De fait, même si elle maîtrise nombre de techniques de combat, elle n’excelle réellement dans aucune. Elle est même capable de créer des ondes de choc mineures pour déséquilibrer ou repousser des projectiles ou des ennemis, mais sa maîtrise magique s'arrête là. De plus, ce sort étant lié à la magie de Nox, elle évite de trop l'utiliser quand il y a des témoins. Le prédécesseur de Colédor, d'ailleurs, a toujours été mortifié de la voir si mauvaise en magie, car il l'adorait.

Le jour de son centième anniversaire pourtant, et bien qu'elle aie prit l'habitude de partir dans la forêt des âmes sans jamais trop s'y enfoncer, elle s'y perdit. La Gorkonide a toujours refusé de dire ce qu'elle avait vécu pendant les quelques mois où elle est restée introuvable, mais elle en est revenue des étoiles dans les yeux, et avec une soif de nouvelles expériences insatiable. Après seulement quelques jours, elle qui avait presque finit par faire partie des meubles, fit son paquetage, rassembla ses armes, et fit ses adieux au temple.


- Qui est là ?

La Gorkonide s'était rapidement arrachée à ses réflexions pour saisir la garde d'une dague plus longue que la moyenne, à sa hanche. Ses yeux d'émeraude scrutèrent l'obscurité. Le bruit venait d'au-dessus. Prudemment, elle se releva, et en quelques bons souples fut de retour en haut des escaliers. Il n'y avait personne, mais de son œil entraîné elle ne manqua pas d'apercevoir les traces d'un passage. Elle fronça les sourcils : la suivait-on ? Elle espérait que les choses ne se passeraient pas comme en Feliçiar … même si la situation était bien différente …

Pendant longtemps après avoir quitté le temple, Séléphya s'était contentée de vivoter sur les chemins, utilisant ses compétences pour chasser, ses maigres besoins en monnaie largement remboursés par le commerce occasionnel de peaux et la charité. Ses pas l'avaient menée hors des frontières de son Wahambé natal, dans les contrées arides de Feliçiar. Ici, elle se sentait un peu perdue. Mais son intrépidité avait attiré l'attention de personnes peu recommandables. Elle était devenue une chasseuse de trésors, plutôt douée d'ailleurs, qui travaillait pour des particuliers peu scrupuleux ou des revendeurs d'antiquités.

Son dernier contrat avait eu lieu il y a à peu près 34 ans. Elle avait été engagée dans un groupe de « malandrins » pour explorer les Ruines et tenter d'en ramener quelque objet précieux. En chemin elle s'était éprise d'un Morphème, qui avait su se montrer ... particulièrement inventif sur le plan privé. Mais les choses tournèrent assez mal, au point que, quand le groupe finit par trouver l'objet tant convoité, le Morphème les trahits, laissant ce qu'il pensait n'être plus que des cadavres derrière lui.


- On dirait qu'il n'est plus là de toute façon ...

Séléphya grimaça, un frisson glacé parcourant la longue cicatrice qui lui barrait le dos de l'épaule droite à la hanche gauche. Un souvenir de son ancien amant. Que les dieux lui en soit témoin, plus jamais elle n'avait laissé quiconque conquérir son cœur. Même si elle restait enjouée et un peu casse-cou, il y avait certaines aventures qu'elle ne souhaitait pas retenter. Un picotement plus agréable descendit le long de sa colonne vertébrale alors que, s'approchant à nouveau de la grotte, elle sentait la présence la Nox galvaniser son corps.

C'était sans doute ce qui l'avait sauvée à l'époque. Elle était la première qu'il avait frappé, lui faisant perdre conscience. La blessure aurait pu être fatale, mais Keleph avait reconnu le manque d'honneur du Morphème, et Gorkon n'avait pas jugé bon de la rappeler à lui. Les ténèbres de la Nox avaient renforcé le corps de Séléphya, lui donnant la force de survivre le temps de reprendre conscience. Elle n'était pas allée réclamer sa récompense, mais s'était traînée hors des ruines dès le matin, allant chez un guérisseur de sa connaissance. Elle avait passé une semaine entière alitée dans le noir, baignant dans la Nox et recevant des soins qui lui permirent de récupérer. Cependant, même aujourd'hui, la cicatrice tirait encore un peu.

Dès qu'elle fut rétablie, elle partit de Feliçiar. Ses pérégrinations reprirent, bien qu'elle travaille de temps à autre comme mercenaire. Depuis qu'elle avait quitté le temple, elle avait bien remarqué que sa nature de « parasite » faisait d'elle quelqu'un dont on pouvait disposer, un « dommage collatéral plus qu'une vraie perte », comme disaient certains. De fait, ses quelques aptitudes martiales en faisaient une mercenaire ou une chasseuse de trésor peu chère et dont la perte n'affecterait personne.

Ce qui l'avait particulièrement perturbé avait été la propension des Lumiens à maltraiter la Nox, puis à carrément enfermer leur source de vie. Quoiqu'il en soit, la Nox s'était finalement étendue presque partout hors des villes-lumière … ce qui ne la gênait pas dans l'absolu.


Mais aujourd'hui, la « jeune fille » était là pour satisfaire sa curiosité et sa soif d'action à elle et elle seule. Haussant les épaules, elle se glissa doucement dans la nuit vers la statue qui marquait l'entrée de la grotte. Elle refit rapidement l'inventaire de son équipement : une dague longue à chaque hanche, deux couteaux de lancer très fins dans chaque botte, un dans chaque manche, un sabre à une main et demie sur son dos, sous son sac à dos où se trouvait du matériel de première nécessité et quelques rations. Quelques flèches habilement stockées contre le fourreau de l'épée, et enfin, dans le creux de ses reins, son arme préférée qu'elle n'utilisait que très peu, l' Arlequin. Satisfaite, elle dépassa l'araignée factice en lui envoyant un clin d’œil.

Un léger malaise la prit lorsqu'elle vit des traînées lumineuses faibles au loin, qui disparurent en « courant », laissant place à sa chère Nox. Voilà un renseignement qui pourrait se marchander assez cher … bercée par le bruit lointain des vagues qui la rassurait, Séléphya s'enfonça un peu plus dans les ténèbres. Quelques dizaines de mètres en arrière, le bruit de ses mouvements camouflé par le refrain qui rassurait la Gorkonide, une ombre était sur ses talons.


Physique

Sélephya est issu d'humain, de fait elle ressemble à une jeune fille de taille moyenne, finement musclée, dont les yeux d'un vert intense apporte un contraste plaisant à ses cheveux couleur de lune. En vérité, nombre de personnes la trouveraient sans doute à leur goût si, justement, ses yeux et cheveux n'étaient pas le sceau qui la désigne comme une Gorkonide. Au lieu de cela, elle a principalement été chassée, maltraitée, et ses commanditaires ont régulièrement tenté de la doubler. Malgré cela, elle garde la plupart du temps un visage souriant, et hors de ses "missions" et autres explorations, elle se déplace d'un pas léger et serein.

En revanche, quand le danger est là, elle semble baisser sa garde de façon drastique et agir inconsidérément : ce n'est pourtant qu'une façade qui cache le fait qu'elle est complètement à l'affut de quelque danger que ce soit. En combat à proprement parler, la jeune femme perd ce visage si avenant pour se concentrer sur la bataille. Vous verrez alors que ses muscles, bien que n'étant pas très gros, sont habitués à bouger de façon souple et rapide. Elle est d'ailleurs capable d'alterner rapidement entre plusieurs styles de combat, d'où un petit arsenal (qui reste léger) sur tout son corps. Lame longue, courte, lame de jet, katar ou arc (grâce au Arlequin, une arme qu’elle affectionne particulièrement bien qu'elle ne s'en serve que peu), elle saura dégainer et utiliser ce qui lui donnera le meilleur avantage face à vous. Dans la Nox, sa vitesse et ses réflexes en font une adversaire difficile à atteindre et particulièrement dangereuse. En revanche, elle n'utilise pas d'armure, préférant des vêtements colorés qui n'entravent pas ses mouvements (tout en mettant son corps en valeur).

En parlant de ses armes justement, on en dénombre pas moins de quatre différents pour le moment sur elle :

-Couteaux de lancer : elle en possède 6, deux dans chaque bottes et un dans chaque manche. Elle prend bien garde à les récupérer et les aiguiser entre chaque utilisation, car sans cela leur utilité serait bien moindre.
-Dagues longues : Elle en possède deux, une à chaque hanche. Elle les manie le plus souvent ensemble, dans un balai d'acier mortel.
-Sabre mi-long : Elle n'en possède qu'un, placé sur son dos. La taille de cette arme est ajustée à un style de combat souple et peu répandu : en effet ,sa lame un peu plus courte que la normal permet de le manier alternativement à une ou deux mains, pour des enchaînements inédits.
-Arlequin : Elle n'en possède qu'un. Ce katar peut facilement se convertir en arc court, grâce à un système ingénieux. La corde est fait d'un fil magique qui ne se déploie que sous la configuration "arc". Hors cela, l'arme est en acier tout ce qu'il y a de classique, et Séléphya stock toujours quelques flèches dans un carquois cousu sur le fourreau de son sabre.


Caractère

Le fonctionnement de Séléphya ... ? Ce serait un peu prétentieux que de prétendre en saisir toutes les subtilités. Vraiment, quelqu'un qui ne la connaît pas, s'il la côtoie, pourrait la considérer comme une suicidaire qui fait des blagues. Une femme qui, rejetée par la société depuis des années, reléguée au rang de perte acceptable, continu pourtant de ce jeter sur les missions d'exploration les plus dangereuses qu'on puisse imaginer, de travailler avec les gens les moins recommandables qui soient, et toujours avec le sourire. Un sourire un peu idiot, qui laisse penser qu'elle ne réalise même pas ce qu'elle fait.

En vérité, elle s'amuse. Le danger, l'adrénaline, sont devenu une sorte de drogue pour elle. Elle a déjà vécu 2 siècles, et le premier était entièrement consacré à son entraînement à toutes sortes de styles de combat. Elle n'est pas la meilleure, mais elle reste douée, elle est intelligente, et elle le sait. Sa joie de vivre cache une femme constamment sur ses gardes qui, si elle cherche à s'amuser et à se mettre en danger pour toucher du doigt sa dose d'adrénaline, ne sous-estime jamais le danger et ne compte pas mourir aussi facilement. Une chasseuse de trésors, oui. Une casse-cou qui cherche le danger et avance vers lui avec la plus grande des excitations, certes. Une folle suicidaire ? n'allez surtout pas croire ça.

Pour ce qui est de la Lum ... Séléphya est encore choquée de voir les Lumiens agir ainsi. De plus, comme tous les vivants, elle ne peut nier que la Nox devient de plus en plus folle à mesure que le temps passe sans qu'elle puisse atteindre Lum. Pour le moment, pourtant, elle se considère chanceuse d'être un être de Nox, car aujourd'hui elle recouvre le monde, ou presque. Peut-être que si elle devient vraiment hors de contrôle, la Gorkonide rejoindra les rangs de ceux qui tentent de libérer Lum. Pur le moment, elle se contente de détester l'horreur des ville-lumière et du malaise permanent qui s'empare d'elle à la fois à cause de l'influence de Lum ... mais aussi de la cruauté dont font preuve ses "fidèles".
A moins que l'appât du gain ne se révèle plus intéressant, auquel cas peut-être rejoindra-t-elle plutôt le camp de certains cueilleurs de Lum. Après tout, elle connaît bien la forêt du Wahambe, elle pourrait presque en faire un business rentable ...

L'indispensable

♦ 3 choses qui font peur à votre personnage :
- le romantisme ==> rejet, tendance à fuir, voir violence si on tente de la séduire
- le calme plat (silence total et absence de mouvement autour d'elle) ==> paranoïa virant à la panique
- les Kalker (depuis qu'elle a vu un compagnon de Feliçiar mourir à cause d'eux) ==> incapable de s'en approcher à portée de vessie.

♦ 3 choses que votre personnage adore :
- les plats typiques du Wahambe
- l'aventure au sens large
- récupérer une paie/prime
avatar
Séléphya

Messages : 47
Mao : 586
Date d'inscription : 12/04/2017
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séléphya, juste Séléphya.

Message par Conteuse le Lun 17 Avr - 13:45

La cohérence à l'univers : Sa race, son attitude, son rapport à Nox, ses peurs et son caractère, tout ça colle bien et reste très logique dans notre univers et par rapport à son histoire également.
Attention simplement que Nox et Lum sont des entités à part entière, mais si Séléphya ne le sait pas, on peut comprendre qu'elle ajoute un déterminant.

Autrement, quelques mots mal placés à certains moments "La présence la Nox" où il manque un petit "de" et ce genre de chose, mais le cerveau rempli son taf et on peut passer par dessus sans trop de problème.

Pour ma part, il n'y aura pas de soucis à son aventure dans Notre Monde, je laisse donc mon homologue lire et donner son feu vert/demander une modification !
avatar
Conteuse
Admin

Messages : 99
Mao : 603
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://lights-of-our-world.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séléphya, juste Séléphya.

Message par Shadow le Lun 17 Avr - 14:01

Après une seconde lecture (réalisée par mes soins), je te confirme certains points :
- Ta fiche est cohérente avec l'univers
- Ton personnage est cohérent et me semble équilibré et sans abus (Même l'armurerie sur patte)
- Tu est donc la 1e membre validée ^^
avatar
Shadow

Messages : 20
Mao : 287
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séléphya, juste Séléphya.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum