Genes, folie ou courage ? [En cour]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Genes, folie ou courage ? [En cour]

Message par Genes Néval le Mar 18 Avr - 11:38

Quelques mots sur votre histoire


« Comment ça ? Vous ne savez pas qui est mon petit frère… Ce lâche ! Il a fuit laissant ma femme mourir. Je le tuerais pour ça ! Pour dire, c’est un trouillard, bien que la dernière fois que je l’ai vu était il y a quinze ans de cela. Pour moi il n’est qu’une pourriture de lâche qui doit être égorgé. »
Léon Néval.


« Genes Néval ? Ah ce jeune homme… Il est souriant et aide contre le logis. J’ai beau être vieux, je peux voir qu’il a dû remonter la pente, bien qu’il n’en parle pas, je l’ai entendu murmurer dans son sommeil quelques mots comme quoi il aurait dû se sacrifier. Demandant pardon à une certaine Lys. Je ne sais pas ce qu’il a put lui faire de mal… Pourtant c’est quelqu’un de bon. »
Un vieille homme.


« Comment ? Ah le mercenaire ? Il est gentil, quand il passe on va souvent le voir pour qu’il nous raconte une histoire ! Bien sûr, il ne nous rejette pas, au contraire des fois il joue avec nous ! »
Un enfant heureux.


« Oh le garçon aux cheveux de jais et aux yeux de saphir ? Bien qu’il trimballe des épées, je ne l’ai pas vu se battre… Ah si, il c’est interposer entre deux groupes d’hommes qui semblaient vouloir s’affronter. Un tel courage, que dis je ? Une telle folie plutôt ! Heureusement qu’il a énoncé que des familles devaient les attendre vivants. Bien que sa voix était calme, son visage souriant, l’atmosphère était devenue effrayante... »
Une jeune femme.


Genes Néval, un mercenaire qui a beaucoup marché, il erre, souriant et sûr de lui apparemment, mais pas apprécier de tous. Genes a à vue d’oeil fait eux beaucoup d’affrontement. Ses deux épées, nul ne sait si elles sont brisées ou non. Les gens l’ayant déjà vu proche des affrontements n’ont pas pu le voir à l’oeuvre, surtout récemment, préférant stopper les affrontements inutile. Il y a une semaine par exemple, l’on sait qu’il c’est dressé contre deux hommes prêt à se mettre l’un sur l’autre des coups.


« Si vous voulez vous battre, vous devrez d’abord me vaincre. »


Cette phrase avait retentit dans la taverne et les deux hommes en ont oublié leurs différents pour l’approcher et manquer de le jeter hors de la taverne, ce fut que après quelques coups qu’il déclara à nouveau et ricanant, ce qui avait dû marquer certaines personnes.


« Vous voyez… Vous pouvez cohabiter et vous entre aider… »


Le lâchant les deux hommes avaient dû comprendre la manœuvre de Genes, au point qu’ils lui offrirent un verre pour se faire pardonner. Cet événement était il y a une semaine…


Passons à une part plus sombre, une part de son passé qu’il ne peut oublier, le mercenaire venait de retrouver son frère aîné après quinze ans de séparation, c’était il y a deux ans, alors que son frère c’était absenté, Genes défendait comme il pouvait sa belle sœur, blessé… Il combattait encore ! Hurlant à sa belle sœur de fuir, mais celle ci, vint le protéger d’un coup mortel.


« Fuit Genes…Je t’en supplie... »


C’était en écoutant les paroles de sa belle sœur qu’il courut vers le cheval de cette dernière et fuit alors l’affrontement. C’est depuis ce jour que son frère aîné à décider de tuer son « lâche de petit frère ».
Il y a d’autres choses à savoir, mais en parlera t-il ou rencontreriez vous des gens qui en savent sur son passé ? Genes Néval, appelé aussi le raconteur de légende par les enfants, nommé Le fou aux yeux pur par ceux qui sont encore vivant après l’avoir vu combattre. Qui sait qui il est vraiment ?
Physique


Veillez à donner les informations globales importantes non visibles sur votre avatar (sa taille par exemple)
Caractère


Comment réagirais votre personnage si, d'un coup, quelqu'un d'étranger arrivait et lui déposait une part de tarte devant le nez ? Serait-il méfiant ? gourmand ? voudrait-il offrir quelque chose en échange ? 
Dites-nous tout pour qu'on puisse comprendre un peu comment il fonctionne ! 
L'indispensable



La première chose dont il a peur, c’est de voir un enfant mourir. La seconde chose est de devoir faire face à son frère aîné. La troisième et dernière chose… Faire face à la tombe de sa belle sœur.

C’est simple ! Commençons par le plus simple, il aime voir la joie des enfants, raconter des histoires à ses derniers. Et la dernière chose qu’il aime, c’est la liberté.
avatar
Genes Néval

Messages : 3
Mao : 5
Date d'inscription : 18/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum