Petite auberge du Chat Perché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petite auberge du Chat Perché

Message par Conteuse le Lun 20 Fév - 21:16

Cette jolie petite auberge, au abords d'une des frontières les plus importantes du royaume, pratique des prix démocratique et vous propose des chambres ainsi qu'une restauration rapide et une écurie pour prendre soin de vous pendant votre voyage.

Ils font, bien entendu, des petits baluchons de nourriture à emporter et se trouve non loin de la grande forêt de Boisvert, peuplée de nombreuses créatures plus fantastiques les unes que les autres. Lorsqu'on passe la porte de la petite bâtisse, on découvre qu'elle est en fait plus grande à l'intérieur car le patron a fait creuser le sol pour installer les chambres "sous terre", proposant ainsi un calme des plus parfaits à ses clients.

La salle "rez-de-chaussée" sert avant-tout de taverne et l'étage (où se trouvaient les chambres avant la rénovation) se composent désormais de plusieurs salles de réunion/plaisir/travail/restauration en fonction de ce pourquoi vous la louer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La direction de l'auberge certifie que toutes les décorations sont de créatures purement fictives et sont des oeuvres produites par un artiste de la région
avatar
Conteuse
Admin

Messages : 102
Mao : 606
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://lights-of-our-world.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite auberge du Chat Perché

Message par Noaka le Dim 7 Mai - 23:57

Cela devait faire trois jours que je bougeais...

Trois jours de fuite ininterrompue, avançant grâce à ma petite carriole et au courage de mon cheval Pompon. Je n'avais pas pu choisir son nom, c'était un cheval qui aurait dû finir à l'abattoir, mais j'avais tout de suite vu ses jambes solides et son caractère doux, alors je l'avais racheté avant de me fournir une carriole pour transporter tout mon barda. Mine de rien, fuir avec sa vie entière sous le bras m'avait rendue un peu trop prévoyante, je passais mon temps à penser à "que me faut-il pour avancer maintenant". J'avais 28 ans et je pensais déjà à m'installer pour mes vieux jours, plutôt que de partir à l'aventure comme je le voulais quand j'avais 20 ans. Ces huit années de cirque ne m'avait pas fait que du bien, j'avais même dû vieillir prématurément. Je secouais la tête et mis pied à terre pour aller récompenser Pompon d'une carotte et poser un baiser sur son front en me mettant sur la pointe des pieds. J'avais vraiment eu de la chance de trouver ce joli cheval Pie noire, j'en étais complètement fan alors que je ne l'avais que depuis une dizaine de jours à peine, je l'avais récupéré un peu après m'être enfuie du cirque...

- "Et si nous allions manger un morceau mon tout beau mmh ?"

Il renâcla avant de venir attraper une mèche de mes cheveux dans sa bouche et de tirer dessus, comme pour approuver. Je le grattais doucement derrière les oreilles de Pompon et avançait doucement jusqu'à l'auberge pour laisser ma carriole et mon cheval près de l'écurie. J'entrais tout de suite pour demander qu'on donne de l'eau et à manger à mon cheval, commandant une chambre pour les jours à venir en même temps, histoire de ne pas me retrouver encore dehors ce soir. Même si j'avais une sacré belle tente que j'avais pu acheter avec l'argent que j'avais pris du cirque, ce n'était pas non plus aussi confortable que de dormir sur un matelas douillet. Et puis Pompon avait aussi besoin d'un moment pour s'arrêter et manger un peu, tirer la carriole toute la journée n'était pas facile, je la tirais parfois avec lui pour qu'il puisse se reposer un peu de tout ce poids alors je savais que ça tirait. Heureusement que l'attelage n'était pas en mauvais état, ça aurait pu être pire autrement...

- "Bonjour ! Je voudrais une chambre pour quelques jours et une place à l'écurie pour mon cheval s'il vous plait !"

Le tout était de sourire, pour montrer que je n'avais rien à me reprocher et je sortis ma bourse pour payer la première nuit et le repas du soir. J'indiquais aussi à l'aubergiste que je me nommais Diel, histoire que mon nom ne me trahisse pas et que, si par hasard les gens du cirque passaient ici, ils ne puissent pas me retrouver. Les registres d'auberge étaient la première chose qu'on fouillait pour retrouver quelqu'un, parce que les gens ne pensent pas assez à cacher leur nom quand ils fuient. Et nous autre Morphème avons la chance de pouvoir changer de visage pour de bon, alors avec un nom différent, je n'étais plus moi, Noaka. J'étais Diel, une jeune femme qui avait décidé de vivre en temps que chasseuse. Seul mon père connaissait ce surnom et j'étais presque sûre qu'il ne me trahirait pas, il était trop attaché aux lettres qu'on s'envoyait et que je récupérais toutes les semaines à peu près.

Une fois assurée que tout serait prêt pour ce soir, je vérifiais l'heure et décidais d'aller chasser dans les environs. C'était la seule chose bien à Luminéar, c'est qu'ils avaient levé l'interdiction de chasse plusieurs années avant ma naissance et que donc, j'avais au moins une chance de me nourrir quand j'étais dehors... Mon arc et mon carquois dans le dos, je partais en direction de la forêt, laissant Pompon au bon soin du palefrenier.
avatar
Noaka

Messages : 19
Mao : 296
Date d'inscription : 18/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite auberge du Chat Perché

Message par Mogreed le Mar 9 Mai - 22:16


*Je ne dois plus être bien loin.*

Voilà deux bonnes journées que je suis sorti de Tokrir et que je cours à toutes pattes en direction de ma destination. Qu'est-ce qui lui a pris, à Aveline, d'accepter un travail dans le pays voisin... Bon il est vrai que l'un de nos hommes est souvent amené à s'y rendre. Et il est vrai aussi que l'on a besoin de ce contrat... Les finances de la taverne ne sont pas dans le rouge, mais nous ne sommes pas très loin non plus... Enfin bref, ce n'est pas le plus important à l'heure actuelle. Il faut que je me concentre un peu sur la route parce que sinon je vais louper la bifurcation...

*En plus, je suis quasiment certain qu'il ne va pas y être...*

Je ralentis ma course de façon à reprendre mon souffle, d'une part, mais également à me repérer pour vérifier que je suis bien en direction de l'auberge du Chat Perché, lieu de résidence connu pour notre exécutant. Je finis par m'arrêter complètement, tendant l'oreille au moindre bruit et cherchant à repérer la moindre odeur indicative de ma proximité avec ma destination. Je capte assez rapidement une odeur de cheval, ainsi qu'une autre qui semble se mélanger avec. Il s'agit sans doute d'une cavalière et de sa monture et ils semblent avoir emprunté la route vers l'auberge. Enfin si c'est vraiment la route de l'auberge vu que jusqu'à maintenant rien ne me le confirme.

*Normalement ça devrait être par là je crois...*

Je m'approche d'un des arbres bordant la route et commence à en scruter le tronc.... Non ça n'a pas l'air d'être celui ci... J'en essaye un autre... Ma forme de loup n'est pas tellement pratique pour ce que je fais parce qu'à tout les coups ça doit être plus haut, vu qu'un arbre ça pousse... Enfin en gardant cette forme, n'importe quel badaud qui passe ne verrait qu'un loup, un peu plus gros que la moyenne certes, en train de renifler ou d'essayer de grimper à un arbre... Ce qui le ferait bien rire à tout le coup, mais il ne chercherait pas plus loin. En réalité ce que je cherche c'est... AHA !!! Je l'ai trouvé ! Il m'aura fallu faire 3 arbres, mais j'ai repéré la marque que j'ai laissé à mon passage précédent. Je réaffirme la marque en grattant avec une de mes griffes de façon à approfondir le sillon, puis je laisse une deuxième marque, olfactive celle là, de façon à pouvoir revenir ici rapidement depuis l'auberge.

Une fois cela fait, je contourne l'arbre et m'élance de façon à avoir mes marques dans le dos. Ma course effrénée fait rebondir le sac noir que je porte le long de mon échine. Heureusement que ce qu'il y a dedans n'est ni lourd ni fragile... Je file tout droit en zigzagant à travers les arbres, suivant l'odeur, de plus en plus forte, du canasson et de sa charge.

*Il a de la chance le Beinart, il a toujours du monde...*

Je ralentis peu à peu ma course alors que de plus en plus d'odeurs différentes et fortes envahissent mon sens olfactif. C'est presque pire que lorsque je suis dans les rues de Tokrir. J'y suis habitué mais quand même, c'est un vrai feu d'artifice olfactif. J'essaye de faire le tri pour voir si je perçois celle de l'exécutant que je suis venu trouver, mais deux odeurs particulières semblent portée par le vent et se rapproche de plus en plus. Je m'arrête et me concentre sur elles, guettant le moindre bruit, le moindre danger imminent. L'une appartient à la cavalière qui m'a « guidée » jusqu'à la taverne, l'autre semble correspondre à un gibier, ce qui me rappelle que je n'ai rien manger depuis plusieurs heures...

Un bruit de piétinement me parvient d'en face, puis un sifflement. Instinctivement, je m'aplatis au sol, et la seconde... que dis-je... le DIXIÈME de seconde plus tard, une flèche fend l'air où se trouvait ma truffe plus tôt, pour venir se ficher dans le sol un peu derrière moi...

_________________
Hey !
Envie d'en savoir plus sur moi ? C'est par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Et je parle en #606E90
avatar
Mogreed

Messages : 21
Mao : 332
Date d'inscription : 08/02/2017
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite auberge du Chat Perché

Message par Noaka le Ven 12 Mai - 21:46

- "Raaah encore raté !"

C'était déjà la troisième flèche que je tirais et jusqu'à présent, je n'avais eu qu'un pauvre lapin. J'avais perdu une autre flèche et là, voilà que je visais mal en suivant le mouvement de la biche, parce que je la vis partir bien loin dans les fourrés. Je soupirais et regardais le petit lapin maigrichon que j'avais quand même réussi à avoir, d'une flèche dans la cuisse. J'avais dû lui tordre le coup après pour qu'il ne souffre pas trop longtemps, ce n'était pas quelque chose que j'aimais faire, mais ses yeux pleins de douleur étaient bien plus durs à supporter. Je n'avais même pas eu le coeur de sortir ma dague et je n'avais toujours pas utilisé les poisons que j'avais acheté non plus, je savais bien que je n'étais pas encore assez bonne archère pour ça, mais de là à louper un animal aussi gros qu'une biche... Je soupirais et m'avançais au milieu des buissons pour aller récupérer ma flèche qui s'était fichée par terre. Je tirais dessus de toutes mes forces pour la déloger du sol qui était moins meuble que je ne l'aurais cru et fini enfin par la décrocher, tombant à la renverse par la même occasion.

- "Aïe ! Non mais... oh non..."

J'avais levé le nez de terre pour croisé un regard d'ambre plein de férocité et un poil aussi sombre qu'une nuit sans lune. Je ravalais rapidement ma salive, prenant conscience que ma flèche l'avait sûrement manqué de très peu et que, par la même occasion, il avait dû considérer que je l'attaquais. Je n'avais jamais été aussi rapide pour me débarrasser de mes armes et de mes vêtements. Il fallait que je me souviennes du comportement à adopter une fois que j'aurais... Pris la bonne forme. Je laissais des poils bruns et touffu recouvrir l'entièreté de mon corps alors que mes oreilles s'allongeaient pour devenir deux petit triangle pointu et que je sentais des crocs s'allonger dans ma bouche. Mes quatre puissantes pattes s'aplatirent pratiquement tout de suite et je couchais les oreilles en gémissant pour demander pardon au loup face à moi. Un autre m'aurait sans doute déjà sauté à la gorge, je ne comprenais pas que celui-ci ne l'ait pas encore fait, mais c'était plutôt une bonne chose. J'avais au moins une occasion de m'excuser pour ne pas l'avoir vu et avoir failli lui planter une flèche dedans. J'avançais vers lui, faisant progresser mes pattes, baissant toujours les oreilles et la tête autant que possible et lui offrant le maigre lapin que je venais de capturer. Lui exposer les parties les plus sensibles de mon anatomie, ma gorge notamment, lui montrait que je le reconnaissais comme le dominant. C'était un mâle à l'odeur et il était particulièrement grand pour un loup. Je poussais le lapin vers ses pattes du bout du museau et priait pour qu'il me laisse en paix, que je reste en vie aujourd'hui et que je puisse retourner chasser peut-être...

Je n'étais tout de même pas folle et mes muscles étaient bandés au possible, j'étais prête à bondir et à m'enfuir, quitte à laisser mes affaires là et à venir les récupérer plus tard. Voir même à en acheter de nouvelles. Dans le pire des cas, je me baladerais sous une forme d'hybride à poil pour cacher ma nudité et éviter de trop attirer l'attention. Mais pour le moment, j'avais toujours un immense loup face à moi et je ne pouvais pas m'aplatir plus que cela sans me coucher directement au sol, j'espérais vraiment que le lapin et ses plates excuses lupines seraient suffisantes et constitueraient la clé de ma survie...
avatar
Noaka

Messages : 19
Mao : 296
Date d'inscription : 18/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Lucy et Luchia, Chapitre 1 Act 3

Message par Luchifae le Dim 14 Mai - 0:04

En passant la porte, Lucy qui sentait l'odeur de l'argent mérité pour travail difficile prit son plus beau sourire et s'empressa de faire au mieux pour capter l'attention de toutes les personnes du rez-de-chaussé.

- " YOSHAAAAW ! Salut tout l'monde ! Surtout les riches en fait. Hey, en chemin j'ai entendue parler d'un scientifique qui s'était fait voler son cœur par un groupe de bandit étrangers qu'il fallait dépecer ou égorger je sais plus ! C'est ici que j'm'inscris ? "
« Jeeeeeeeuh suis presque totalement sure que tu parles d'au moins deux choses différentes, et qu'il fallait juste chasser les bandits et ooooh ... ok je vois ce que tu ... non chasser genre ... les forcer à vider les lieux. »
- " Les évider je veux dire ! "
« QU.... bon fais vite si tu veux être de retour en ville pour mettre ta lettre dans la boite aux lettres de Sélène. »
« Maaah, je la remettra en main propre au pire ! Et puis bon t'as le droit de le faire à ma place si tu veux hein  ~ »
« Je pourrais bien figure toi !! ...... »
« Et donc ? »
« Non mais là tu as concentré l'attention des gens sur nous, et je suis pas très sure de reumeugnagneuh. »
« Je comprendrai jamais comment tu arrives à grumbler dans ta barbe dans notre tête ... T'es pas supposée mal prononcer les mots pour qu'ils sortent comme ça ? »
« C'est heuu bah, en fait c'est juste que je le pense de cett.. »
« OH ! .... On dirait que j'en ai déjà plus rien à carrer. Bon du coup laquelle de ces bourses à du boulot pour nous ? »

Fort heureusement, ses talents de chineuse de travail ne sont plus à prouver et sa grande capacité à écouter plusieurs conversations simultanées mêmes quand elles ne lui sont pas adressées font de Luchifae la personne idéale pour grappiller des informations audibles en plein brouhaha.
BRING IT ON FOLKS , I CAN TAKE IT ! As well as most of your money actually ! Very Happy


Dernière édition par Luchifae le Mar 16 Mai - 21:22, édité 1 fois
avatar
Luchifae

Messages : 8
Mao : 292
Date d'inscription : 04/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite auberge du Chat Perché

Message par Conteuse le Mar 16 Mai - 20:20

Luchifae ~~~

Dès lors qu'on s'installe dans une auberge, il n'est pas rare qu'un ou une serveuse arrive et vous propose à boire ou à manger. En général, c'est d'ailleurs ce qui vient avant même les clients souhaitant engager un mercenaire et c'est ainsi que tu te retrouves face à une jeune fille avec un accent bien campagnard dont les oreilles et la queue laissent supposer qu'il s'agit d'une hybride lapine. Elle bondit littéralement de table en table avant d'arriver à la tienne avec son sourire joyeux et sa vivacité à toute épreuve.

- "Bonjour bonjour bonjour mam'zelle toute belle ! Vous consommez aujourd'hui ? J'peux ben vous apporter l'carte, mais on a aussi pleins de bons truc à boire pour rafraîchir un peu vot' gozier dites ! J'vous sers quoi ?"

Elle danse d'un pied (ou plutôt d'une patte) sur l'autre en attendant la réponse avant qu'un autre client, un baroudeur à l'air sauvage et mauvais ne vienne s'installer à ta table et ne te commande un verre de vin de cerise qu'il met bien évidemment sur sa note. Le vieux est gentleman tout de même. Il sort un vieux bout de parchemin qu'il plaque sur la table avant de lever le nez vers toi. Si tu dis chercher du travail, il en a à proposer, mais pas sûr que ce soit adapter à une gamine dans ton genre... Bien qu'on puisse toujours essayer, on est pas à ça prêt après tout.

- "J'ai du boulot pour vous moi. Mais rien de commun avec de vulgaires bandits ou d'aussi ennuyeux que des trucs scientifiques.
Moi ce que je vous propose, c'est une vraie aventure, avec un trésor à la clé. Y a longtemps, paraît qu'il y avait une maison de riche dans le coin,
aujourd'hui la piaule est abandonnée. Vous entrez, vous prenez ce qu'il faut prendre, vous sortez et vous êtes payée. Rien de compliqué ? Alors,
vous prenez ?
"
avatar
Conteuse
Admin

Messages : 102
Mao : 606
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://lights-of-our-world.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Lucy et Luchia, Chapitre 1 Act 4

Message par Luchifae le Mar 16 Mai - 22:34

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

« FEMME-LAPINE !!!! »
« Alcool gratuit ! »
« OUI MAIS FEMME-LAPINE !!!!! »
« Travail ?! »
« FEEEMMMMMME-LAPINNNE !!!!!! »
« Ok tu gagnes, on fait vite ça, on se fait payer, et on revient pour demander si on peut jouer avec sa queue, nos poches pleine de richesses. »
« Hmmmmm 'k ! »
« Bon du coup, c'est quoi ce traquenard que l'missieur il veut que c'est qu'on se fourre ? »
« Il veut probablement qu'on aille voler un diamant d'innocence ou quelque chose, fais juste attention à pas ramener de singe. »
« Heu ? C'est un conseil comme un autre. »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

- " Bon alors nouvel ami et futur employeur, c'est où je récupère quoi et combien d'autres sont sur le coup ? À la limite en quoi c'est supposé être toute une aventure et finalement combien j'y gagne ?! "

La jeune femme qui se retenait de demander plus, comme pourquoi spécialement de vin de cerise qui arrivait en même temps que revenait la jeune serveuse bunny-girl dont elle n'avait pas non plus eu le temps de demander le nom. Tant de questions, si peu de temps. Et qu'entendait-il par toute une aventure à juste aller dans une maison abandonnée ? Où était-elle ? C'est qu'il lui fallait rester à portée d’œil de Sélène tout de même ! Et le but de Luchifae, peu importe la personnalité, restait tout de même de gagner en argent et en puissance jusqu'à pouvoir s'offrir des enchantements sur la meilleure arme jamais forgée ! Ou au moins un truc qui ne casserait plus quand elles tentent de l'enfourner dans le crâne d'un écailleux. Et qui sait, peut-être qu'elles pourront le transmettre par la suite aux futurs générations qu'elles formeront !


Dernière édition par Luchifae le Dim 21 Mai - 0:49, édité 1 fois
avatar
Luchifae

Messages : 8
Mao : 292
Date d'inscription : 04/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite auberge du Chat Perché

Message par Conteuse le Sam 20 Mai - 20:53

Luchifae ~~~


Le vieux paie le vin de bonne grâce avec sa jolie petite bourse à cordon et attend qu'elle reparte pour reprendre là où il en était. Il faut dire que c'est compliqué pour lui de donner toutes les infos, il a plus toute sa tête en un seul morceau. On peut notamment noté le nez presque manquant qui a dû donner une belle plaie sanguinolente à l'époque...

- "Y a une foutu bestiole qui a élu domicile dans la piaule. Le genre qui te laisse pas entrer sur son territoire, mais qui préfère nicher dans les vieux draps en coton dégueu que dans les beaux draps de soie. Le genre qui se fout d'avoir un chandelier en argent tant qu'il y a des souris à chasser. Bref c'te bête me plaît pas, je l'ai pas vue donc j'peux pas bien dire ce que c'est. Mais y a surtout des plans dans le coffre fort... Autant je me fous pas mal des Mao qui s'y trouverait, autant les plans conduisent à un trésor enfoui sur une des terres appartenant à la famille.
Pour le moment, j'ai personne sur le coup, le dernier que j'ai envoyé est partit en courant la queue entre les jambes comme un froussard après avoir entendu un "craquement". Chuis fidèle à ceux que j'emploie, pas de concurrence déloyale. Puis je paie bien. 300 Mao si vous trouvez les plans.
"

Il tousse un peu et crache dans son mouchoir une drôle de substance violette en maudissant ce "foutu sirop" qui lui fait cracher la maladie plutôt que de la tuer tout simplement. Il sort également un plan de sa poche où on voit clairement une maison très très à l'ouest d'où vous vous trouvez, en bord de mer, à au moins trois jours de cheval en prenant une bonne allure. Le Manoir des Feltheim serait connu dans la région, mais les habitants du coin disent qu'il est maudit et donc, que c'est pas une bonne idée d'y aller. Le village le plus proche s'appelle Derkheim et se trouve au milieu d'un vallon, alors que la maison est perchée sur les hauteurs des falaises. Mais le plus important, c'est le regard que te lance ce bon gars, il attend. Il attend patiemment de savoir si tu y vas ou pas.
avatar
Conteuse
Admin

Messages : 102
Mao : 606
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://lights-of-our-world.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Lucy et Luchia, Chapitre 1 Act 5

Message par Luchifae le Dim 21 Mai - 0:49

« Hmm, j'aime pas ça. »
« Quoi, tu as peur des maisons hantées maintenant ? »
« Non, ça je m'en cogne qu'est-ce qui peut bien y avoir de dangereux à un gros matou qui veut juste un endroit où vivre. »
« Bah le matou justement, et possiblement l'endroit où il vit ?! »
« Non mais c'est surtout être 6 jours sans Sélène ... »
« Comment ça six ? Il a dit trois jour de voyage à une bonne allure. »
« On a cas aller aussi vite qu'on peut, on a déjà essayé la forme de Kiri-Kan ? »
« Non mais, tu comptes nous crever à courir comme des dératés jusqu'à l'ouest du pays ET remplir la mission, PUIS repartir dans l'autre sens instantanément ?! »
« Mais par Keleph, c'est toi la courageuse non ? »
« Et toi la raisonnée, coincée par sa logique étriquée et qui... ow donc c'est ça que ça fait. Bon peu importe, on prend un repas de guerrier une fois là bas. On a pas de monture et si on ne veut pas que qui que se soit sache qu'on est Morphème, pas de voyeurs. Donc on y va à un. »
« Un ! »
« Deux si tu préfères. »
« Non je veux dire on y va, aller go plus vite que ça, zhou ! On l'a notre quête presque épique ! »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

- " C'est bon pour moi ! Je vous rapporte ça d'ici la semaine prochaine ici même. Donc 300 Mao et tout ce qui reste dans la baraque hormis les plans que je vous rapporte ?! Semble pas mal comme récompense pour affronter une bête qui tient dans un manoir. Un peu comme s'il y avait encore quelques petites choses que vous cachez, mais j'imagine qu'un gentleman a droit à ses secrets. Merci pour le vin et à très vite ! "
« Ce sont sa maladie et la " malédiction " qui t'intriguent ? Et tu ne ... bah non elle attend pas la réponse. »

Prenant le temps de retenir la carte par cœur elle salue bien bas Monsieur l'Employeur, ainsi que Mamzelle Lapine d'un coucou de la main droite, et prend son départ pour Tokrir. À peine le temps d'aller chercher son armure, un harnais, son arme dominante et ... basiquement tout ce dont elle aura besoin pour ce périple, Lucy prend enfin le temps d'aller voir à déposer sa petite lettre à la maison de Sélène.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

« Je me demande si j'ai droit à une amoureuse aussi, on partage le même corps mais imagine que Sélène te préfère, ça serait polygame que je souhaite quelqu'un d'autre tu penses ? »
« Ce que je pense, c'est qu'on aurait éventuellement pu demander un léger paiement d'avance à ce monsieur, comme un pass lumière. »
« Je prend ça pour un non ... Et puis bon on sera payé un minimum de 300 Mao, et on a eu à boire, c'est quoi UN passe lumière. »
« Je dirais un sixième du salaire environ. »
avatar
Luchifae

Messages : 8
Mao : 292
Date d'inscription : 04/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite auberge du Chat Perché

Message par Conteuse le Dim 21 Mai - 18:34

Luchifae ~~~

Le vieil homme n'a pas le temps de te donner une partie du paiement que tu as déjà filé loin de lui et la jeune femme-lapin te rend ton signe avec tout l'enthousiasme dont elle semble capable, agitant sa main avec énergie. Il fait soudain bien calme dans l'auberge où tu n'es plus et l'homme sourit, il est heureux d'avoir trouver des bras pour faire le travail à sa place et espère fortement que tu ne te feras pas bouffer par la créature et que tu pourras lui rapporter les plans dont il a tant besoin...

Mais revenons-en à toi ! C'est tout de même toi l'héroïne de cette aventure épique vers le Manoir de Feltheim non ? Et si nous y allions...


(Suite : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Conteuse
Admin

Messages : 102
Mao : 606
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://lights-of-our-world.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite auberge du Chat Perché

Message par Mogreed le Mar 23 Mai - 15:40

Je n'ai pas le temps de m’inquiéter outre mesure du projectile meurtrier qu'un bruit de pas  me signale l'approche de mon agresseur. Je rampe au sol pour aller me fondre dans l'ombre de l'arbre voisin. Je vois une jeune femme apparaître entre les buissons, et au vu de son équipement elle semble être celle qui a décoché cette flèche. D'ailleurs, elle se dirige vers cette dernière et commence à tirer dessus pour essayer de la récupérer. Je l'observe maugréer et tirer de toutes ses forces pour la déloger et lorsqu'elle y arrive, l'inertie de son corps la fait basculer à la renverse, mettant son visage à hauteur du mien. Évidemment, en grand expert que je suis, j'en profite pour sortir doucement de l'ombre, dévoilant petit à petit des crocs étincelants, et laissant un grondement remonter de ma gorge. L'effet est parfait. Je lis la surprise à travers ses yeux, vite remplacée par un sentiment qui s'accompagne d'une odeur très caractéristique et très plaisante pour moi : la Peur...

Mes lèvres s'étirent presque en un sourire alors que je savoure cette odeur, mais je n'ai même pas le temps de m'extasier dessus. Je vois la jeune femme adopter une comportement complètement inédit face à moi. Elle jette ses armes et ses effets, avant de se voir recouvrir entièrement d'un poil brun. Son visage s'allonge et des crocs dont leur apparition dans sa gueule, tandis que ses oreilles prennent une forme triangulaire et touffues...

*Par Wahambe... Une Morphème ! Il a fallu que je tombe sur une morphème !*

Et une rapide en plus... C'est la première fois que je vois quelqu'un se transformer et réagir si vite après sa transformation. D'habitude, il faut un petit temps d'adaptation au nouveau corps, ne serait-ce que quelques minutes. Alors que là, elle est déjà en position de soumission et m'offre même un lapin, sûrement le maigre trophée de sa chasse jusque là.

Je ferme ma mâchoire, restée ouverte pendant toute sa transformation. Je ne m'attendais vraiment pas à ça. Je secoue légèrement la tête pour réprimer l'envie de planter mes crocs dans sa gorge et l'observe un peu plus en me servant de mes sens. Sa peur est toujours présente dans l'air, mais elle semble mélangée à de la méfiance, et au vu de la tension que je perçois dans son corps, elle est prête à prendre ses pattes à son cou.

*Bon... Qu'est-ce que je fais...*

Que faire... Je n'ai finalement pas la moindre intention de lui faire du mal. De plus, je préférerais ne pas lancer de rumeur sur « un gros loup noir agressif, voir meurtrier » dans ce coin de forêt, et ceci pour la simple raison que je passe par ici régulièrement dans ma forme lupine et que je suis déjà passé à l'auberge sous cette forme, en compagnie d'Aveline.... La solution la plus simple serait donc de me faire passer pour un loup sympathique et apprivoisé. Avec un peu de chance, je pourrais m'associer à elle pour chasser un peu, d'autant plus que la faim commence un peu à me titiller.

*On peut toujours essayer...*

J'avais incliné la tête sur le côté pendant que je réfléchissais à la marche à suivre. Soudain, un bruissement de feuille et l'odeur de la biche précédente vient assaillir mes sens et m'indiquer que le gibier, qui miraculeusement avait échapper à la mort, semble être revenu sur ses pas... *Stupide animal...* ne puis-je m'empêcher de penser en tournant la tête vers lui. Je porte à nouveau mon regard sur elle et m'aperçoit que pendant que je ne faisais plus vraiment attention à elle, la « louve brune » a reculé de quelques pas. Étrangement, elle n'a pas profité de mon inactivité et de mon inattention totale pour filer purement et simplement. Sa peur semble avoir complètement disparu en même temps que mon agressivité, mais sa méfiance est encore présente... Je tourne mon regard vers ses affaires, puis sur le lapin mort. Je le prends dans la gueule et l'envoi vers ses affaires avant de poser mon postérieur poilu sur le sol et d'attendre une réaction de sa part...


_________________
Hey !
Envie d'en savoir plus sur moi ? C'est par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Et je parle en #606E90
avatar
Mogreed

Messages : 21
Mao : 332
Date d'inscription : 08/02/2017
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite auberge du Chat Perché

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum