Alexandriël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alexandriël

Message par Alexandriël le Mer 26 Juil - 12:49

Quelques mots sur votre histoire

Je me souviens de son prénom, mais pas du mien.J'ai longuement cherché en vain dans ma mémoire. Je me rappelle seulement d'elle, de la jeune femme que je voulais épouser - que j'espère épouser, si je la retrouve. Es-ce si absurde ? Cela fait à présent trois ans que nous ne nous sommes pas vus, je n'ai aucune idée de l'endroit où elle se trouve, et nous n'avons jamais prononcé les paroles consacrées pour nous promettre l'un à l'autre. Qui sait ce qu'elle devient ? Je suis presque sûr qu'elle m'attend cependant. Aussi de mon côté je fais de même.

Je la revois, grande, fine et musclée. Guerrière. Ses longs cheveux noirs, sa peau bronzée, ses yeux brun foncés, bordés de longs cils noirs, son regard tendre et las par moment, trop profond pour que je puisse réellement le comprendre. Sa force, sa souplesse, sa grâce dans ses mouvements comme dans ses paroles, sa sagesse dans laquelle la mienne se noie.

Je me souviens de son prénom, mais pas du mien.J'ai longuement cherché dans ma mémoire. Je me rappelle seulement d'elle. De mon unique amour. Celui que je garde en mon cœur, secret, celui que personne ne connaît. Je revois les moments que nous avons passés ensemble. Ces moments à s'entraîner côte à côte à la maîtrise du bâton en combat. Ce temps passé à peindre ensemble. Tous ces détails trop précieux enfin pour que je les écrives.

Je revois aussi le visage de mes parents, mais lorsqu'ils se penchent sur moi, je ne parviens pas à entendre le nom qu'ils me murmurent.J'interroge longtemps le ciel que je vois depuis ma fenêtre, la nuit, mais il ne m'a pas encore donné la réponse; il ne m'a pas encore donné ce que j'avais perdu. C'est ainsi. Je respecte sa décision, Il est infiniment plus grand, plus sage que moi; je ne suis rien face à Lui, aussi je suis et reste reconnaissant de toutes ses décisions.

Il y a une chose dont je me souviens clairement. Mon accident. Ce combat dans lequel une lame chargée de poison m'a transpercé, ce coup enfin qui m'a fait dégringoler depuis le haut de cette montagne. Est-ce le poison si nocif  ou le choc une fois arrivé en bas qui a fait de moi ce que je suis aujourd'hui ? Je me pose cette question également. Une seule chose est sûre, j'avance aujourd'hui loin des miens, dans un univers dans lequel je peine à retrouver mes repères.

J'ignore où se situe mon village d'origine. Pourquoi étais-je parti voyager si loin de ma maison, je ne le sais pas. Je ne pensais pas que j'en perdrais le chemin du retour. Mes larmes menacent de déborder au moment où j'écris ces lignes. Seigneur Dieu, faites qu'un jour je retrouve mon foyer entier.

Quand j'étais inconscient, proche de la mort, et quand je me suis enfin réveillé, j'étais content de voir autour de moi des présences amicales. Il a fallu beaucoup de temps pour que mon organisme assimile le poison que j'avais reçu, pour que je sorte enfin vainqueur de tout ce que cela avait engendré dans mon organisme. Trop faible pendant longtemps pour marcher comme pour me nourrir seul, j'ai retrouvé peu à peu mon autonomie. Plus le temps passe et puis je me sens relié à celui que j'étais avant. Avant. Avant ce choc qui a failli me tuer. Qui a emporté une partie de moi.

Aujourd'hui, je me sens tellement mieux que j'ai décidé de partir à nouveau en voyage, à la recherche de mon pays...Que pourrais-je vous dire encore ? Tant et si peu. Une chose importante tout de même...  Après un an entier sans connaître mon nom, j'ai pris une grande décision. Celle de chercher une façon de me désigner tout de même, au moins en attendant. Alors j'ai fait jouer les lettres et les consonances dans mon esprit, comme j'aurais joué avec des rouages étincelants. Et enfin, un nom m'est venu;  peu à peu, il est devenu mien. Je m'appelle Alexandriël.

***

Le reste de mon histoire débute ainsi. Je fis un long voyage, et traversai des contrées que je ne connaissait pas. Une nuit, plusieurs heures avant l'aube, je m'arrêtai sur une terre où je n'avais jamais été auparavant... Je tirai sur les rênes pour arrêter ma monture, et pris une grande inspiration dans l'air glacé de la nuit, mon souffle se dessinant en volutes blanches.. Heureusement que le contact avec mon cheval me réchauffait en partie, et heureusement que je portais un manteau.

- « Hey, est-ce qu’il y a quelqu’un ? »

C’est ce que je demandai doucement, mais seule ma voix résonna dans le silence. Il m’avait pourtant semblé voir passer une ombre. « Hé bien, les gens sont plutôt farouches par ici », murmurais-je en flattant l’encolure de mon cheval. Je regardai autours de moi, mais n’aperçu plus âme qui vive. « Après la mauvaise nuit que nous venons de passer, nous méritons bien un peu de repos », dis-je à l’animal. Je ne lui avais pas encore donné de nom, mais alors que j’arrivai en pays inconnu, j’étais bien content de ne pas être seul. Ayant jeté un dernier regard autours de moi, je mis pied à terre et attachai ma monture à un arbre non loin de là. Puis je m’étendis sous un autre arbre à quelque distance. J’ignorais ce que cette terre me réservais, mais sans doute rien qui m’empêche de dormir à poings fermés. Bientôt le soleil se lèverais, il serait toujours temps de reprendre ma route…

Installé le plus confortablement possible, les yeux mi-clos, j’écoutais le chant des oiseaux, et commençai à rêver, dans un état de demi-sommeil. Il me sembla de nouveau voir passer une ombre au loin, et même une ou deux autres silhouettes. Le cœur battant douloureusement, je restai immobile. Il y avait bien longtemps que je n’avais croisé personne, ma route avait été solitaire. Saurais-je seulement trouver mes mots, si je me retrouvai face à quelqu’un ? Me demandais-je. Cette question flotta dans mon esprit. Les mots étaient parfois si difficiles à trouver. Si précieux, et pourtant…


- « Pourtant les miens me fuient », dis-je tout haut.

J'écoutai le son de ma propre voix s'élever puis s'éteindre, comme si elle se brisait en poussière contre le silence. Après quoi pendant un moment, je n'entendis plus que le bruissement des feuilles des arbres, qui dansaient doucement quand la brise se levais.

Sommeillant légèrement, j'avais décidé de me reposer un moment, car j'étais épuisé, avant de faire un feu pour me réchauffer. Il s'écoula peut-être une heure ainsi, mais je commençai à grelotter, aussi je me relevai, rassemblai du bois, et, plissant les yeux à travers l'obscurité, pour tenter d'y voir mieux, je parvins à trouver le bois nécessaire pour allumer le feu qui allait me veiller. Je mis en oeuvre de le préparer puis de l'allumer.

Tandis que j'étais occupé à cette tâche qui demandais de la délicatesse, et dans laquelle j'excellais, je regardais autours de moi dans la nuit silencieuse. Il me semblait que je voyais des formes, des ombres qui passaient fugitivement, qui s'agitaient. Je me trouvais à l'orée de la forêt. Étais-ce des animaux sauvage, des fantômes, ou étais-ce mon état d'épuisement qui me faisais voir des chimères ?

Je n'étais pas si loin de ces silhouettes, sans pouvoir les distinguer vraiment. Ce qui m’intriguais le plus était cette ombre que j'avais cru apercevoir en premier. Il m'avait bien semblé... Oui, elle avait une forme indéniablement humaine. Je pensais à cette ombre, sans crainte - je savais me défendre - et je rêvai qu'elle serait peut-être mon compagnon de  route, pour le reste de mon voyage, qui m'attendais bientôt. Peut-être étais-ce un voyageur comme moi, un vagabond, ou encore, un ermite qui vivais en ce lieu. Quoi qu'il en soit, j'aurais été ou je serais heureux d'avoir un peu de compagnie, autre que celle du brave animal qui m'accompagnais.

Mais l'ombre ne s'approcha pas de moi, peut-être effrayée, comme les animaux sauvages de ce bois, par le feu que je venait d'allumer. Cependant je soufflai doucement sur les flammes pour les aviver, et les regardai bouger et grandir doucement grâce à mon souffle... Car j'avais besoin de ce feu, de cette chaleur, pour vivre.

Je ne devais pas être loin d'une ville, si je ne rêvais pas et si les silhouettes que j'avais aperçues n'étaient pas sorties de mon imagination...

Je restai silencieux en attendant que cette nuit s'achève, je ne pris plus la parole pour entendre le son de ma propre voix ou pour tenter d'exprimer quoi que ce soit. Je pensais à celle que j'aimais, je pensais aux mots et à la parole. J'aurais souhaité, si je l'avais pu, transformer le monde avec mes mots. J'aurais souhaité qu'ils puissent faire des miracles. Qu'ils apportent l'espoir, l'émotion, qu'ils puissent faire basculer les choses, créer quelque chose de bon. Mais j'avais remarqué que plus je tentais de m'exprimer à l'oral, plus je m'éloignais de la vérité. Plus je m'écartais de ce que j'étais vraiment. Ce n'étais pas la bonne façon de m'exprimer. Je devais trouver un autre moyen, et je devais trouver les vrais mots, ceux qu'il était important que je partage avec autrui, avec les autres âmes...


Physique

Alexandriël mesure un mètre soixante-dix-neuf, il est fin et plutôt musclé. Sa peau est de celles qui bronzent vite. Ses cheveux sont brun foncés, presque noirs, abondants mais coupés courts. Cependant parfois il les porte plus longs, en tresses collées au crâne, ou en tresses libres. Ses yeux quant à eux paraissent brun, en fait en les regardant mieux, ils sont plus clairs, d'une couleur ambrée ou ocre jaune, où on pourrait apercevoir des nuances de vert, si on regardait de très près. Alex a des sourcils  dessinés avec fermeté, et des cils qui sont peut-être longs pour ceux d'un homme.

Il a aussi des cicatrices sur les bras, résultat d'un combat d'autrefois. Ces cicatrices sont assez impressionnantes, aussi il les caches parfois sous un vêtement à manche longues, malgré qu'un débardeur noir reste son vêtement favori. Il a diverses autres cicatrices, moins visibles.

Sinon, il a une mâchoire un peu large, bien celle d'un homme (plus accentuée que sur son avatar) des mains également assez larges, mais les extrémités de ses doigts sont fines. Alex s'habille généralement en brun foncé et en noir, mais il lui arrive, rarement, de porter quelques autres couleurs. Il porte deux bijoux : une croix sur une fine chaîne d'argent, autours du cou, et bracelet de perles en bois peinte au poignet. Sinon, c'est plutot un bel homme. Le premier mot qui pourrait venir à l'esprit en le regardant serait sauvage.

Caractère

Je ne sais pas comment vous décrire mon caractère. Je pense que quand vous lirez mon histoire, vous le comprendrez.
J'aime ma famille, j'aime les miens. J'aime aussi  la convivialité lorsque des personnes sont réunies, et l'unité entre elles.
J'ai une drôle de relation avec la solitude. Par moment je ne la supporte pas, elle me fait souffrir, car j'ai beaucoup été seul. A d'autres moments je la recherche et la désire.
Je crois qu'il existe un Dieu unique, bienveillant, qui a tout crée, notre monde et les créatures qui l'arpentent. Et je m'en remets à Lui pour tout.
J'aime la Nature, dans laquelle j'ai grandi, et que je considère comme la création de Dieu. J'aime les forêts, les rivières. J'aime courir, escalader - je suis très doué pour escalader pratiquement n'importe quoi. J'aime également les animaux, qui m'aiment aussi en général.
J'ai un caractère fort, mais je cherche à être quelqu'un de doux et de tempéré. Je recherche aussi la liberté. Je souhaite protéger le bien et la paix. Malgré ça, je suis quelqu'un de tourmenté.



L'indispensable

Trois choses qui font peur à votre personnage :
Perdre celle qu'il aime, mourir seul, ne pas être aimé.

Trois choses que votre personnage adore :
Qu'on lui donne de l'affection, qu'on lui adresse une lettre, l'humanité.
avatar
Alexandriël

Messages : 3
Mao : 0
Date d'inscription : 25/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexandriël

Message par Conteuse le Lun 31 Juil - 19:15

Bonsoir !

Comme convenu, première évaluation.
Alors au niveau de la cohérence effectivement tout est clair et l'histoire peut parfaitement coller à l'univers. Tu parles d'un cheval donc il ne faudra pas oublier de le mentionner dans "Ton Sac" qui te sera rappelé par l'un de mes collègues ^^

De mon côté pour le moment tout est ok !
avatar
Conteuse
Admin

Messages : 102
Mao : 606
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://lights-of-our-world.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexandriël

Message par Alexandriël le Lun 31 Juil - 21:04

J'en suis bien content, je te remercie. ^^
avatar
Alexandriël

Messages : 3
Mao : 0
Date d'inscription : 25/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexandriël

Message par Séléphya le Jeu 3 Aoû - 21:14

Bon et bien te voilà validé ! Fais quand même attention, peu de gens partageront ta religion, et selon les gens que tu croiseras cela risque de te jouer des tours =)

_________________
avatar
Séléphya

Messages : 48
Mao : 588
Date d'inscription : 12/04/2017
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alexandriël

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum