Haiko, l'Esprit Ailé

Aller en bas

Haiko, l'Esprit Ailé

Message par Haiko le Jeu 28 Déc - 19:43

Quelques mots sur votre histoire

On m'appelle Haiko, c'est un nom d'homme, un nom humain qui signifie : « l'Enfant des cendres. » Cependant mon véritable nom signifie « Esprit Ailé ».L'histoire de ma vie est étroitement liée à l'Humanité et aux humains.Je ne suis pas né seul, mais aux côtés d’un être qui m’est exactement semblable physiquement. Mon reflet. Nous sommes nés jumeaux. Je vécus la première partie de ma vie en étant parfaitement heureux, auprès de cet être, et auprès des autres anges, ma famille. A mesure que le temps passait, ma sagesse et ma force croissaient. Pourtant vous verrez au cours de ce récit que j’étais loin d’avoir atteint la sagesse et la force nécessaire pour éviter les erreurs. J’étais un ange plutôt petit en taille, mais grand par tous les dons que Dieu m’avait accordés. Je m’efforçais de rester humble et de ne pas céder à l’orgueil. J’avais découvert Dieu, en grande partie à travers des livres ; je lisais des livres de toutes sortes et de toutes origines, et j’avais décidé d’être fidèle à Dieu. Ainsi, ma vie a été en partie heureuse, mais j’ai également connu des épreuves.  J’attendais avec impatience le moment où j’irais sur Terre pour la première fois, et où je rencontrerais des humains. Je rêvais de me mêler à eux et de les protéger. Lorsque j’ai eu dix-huit ans, je m’y suis rendu en effet, en dissimulant mes ailes.

Je rencontrai un humain qui était très malheureux et prêt de se détruire. Un démon mauvais qui haïssait l’Humanité s’était attaché à ses pas et le poussait vers sa destruction. En effet, si cet humain parvenait à guérir de son désespoir, il deviendrait quelqu’un de très bienfaisant pour autrui, et cela, cet être démoniaque ne le voulait pas. Si bien que je le gênais énormément, et même trop. Il utilisa alors ses illusions pour se dissimuler à mes yeux et prendre l'apparence de celui que je voulais sauver. Mon ennemi troublait mes perceptions, et perturbait mon esprit afin de m’égarer. C’est ainsi qu’il parvint à me capturer. Je suis resté prisonnier de ce démon durant des mois. Cela m’a semblé durer une éternité. Ces souvenirs sont particulièrement affreux, ils sont une torture encore aujourd’hui. Je tombais très gravement malade, tant physiquement que psychiquement.
Mais tout cela devait s'achever. Un jour, malgré mon état de faiblesse, je suis parvenu à me libérer. Je compris que mon ennemi s'était subtilisé à mon protégé et me faisait vivre dans des illusions. Une autre sorte de combat commença alors, dans lequel c'était la force physique et l'agilité qui comptait. Mais j’étais trop affaibli pour vaincre. Je n’avais pas d'autre choix ; je suis parvenu à le blesser et à m’enfuir. Je n’avais pas gagné mon combat contre lui cette fois-là, mais il ne fut pas perdu non plus. Disons qu'il n'a pas cessé et que tôt ou tard je serais de nouveau face à cet ennemi. C'était le temps de recevoir des soins ; je suis retourné auprès de ma famille. Durant ce qui me parut là encore une éternité, je suis resté très malade. C'était mon esprit, mon âme et mon cœur qui étaient atteints, les blessures de mon corps n'étaient rien en comparaison. Aujourd'hui encore, je n’ai pas totalement guéri et retrouvé toutes mes forces.

Je crois que les Anges, pour la plupart, saufs ceux qui ont été déchus, aiment les humains. Une de mes sœurs angéliques, plus humble et donc plus forte que moi, alla donc secourir cet humain que je n’avais pas pu aider davantage. Il courrait un grave péril, mais il était possible de le sauver. Je n’en sais pas davantage sur ce qu’il advint de lui. Ma famille m’avais interdit de m’y intéresser davantage. Plus tard, une fois que j’ai été suffisamment rétabli, les grands anges de ma famille me laissèrent quitter l'abri de leurs ailes, et retourner auprès des humains que j’aimais tant. Je rencontrai alors un autre être humain qui devint important pour moi. Un soldat, nommé Akwa. Je l’ai aidé lors d’un combat, et ensemble nous avons sauvé une jeune femme. Je passais une année entière à ses côtés, et je rêvais de mariage. Lorsque nos chemins se séparèrent, je me suis mis à errer. Je renonçais à mon nom, celui que l’on m’avait donné à ma naissance. Je renonçais à mes ailes. Et je renonçais à être ce que j’avais toujours été. Je ne donnais plus de nouvelles aux autres anges, ce que j’avais pourtant coutume de faire.

J’avais alors l’équivalent de vingt-quatre années humaines. Je voyageais sans but. Je finis par tomber inanimé en bordure d’une ville, un jour où il neigeait. J’aurais dû mourir de froid dans la neige. Quelqu’un me trouva, emporta mon corps dans sa maison, et me soigna. Cet homme était-il un ange, ou un humain ? Je l’ignorerais certainement toujours. En tout cas, il était arrivé au bon moment pour sauver ma vie. Je reprenais des forces peu à peu, et progressivement, j’acceptais à nouveau de me nourrir. Je fis mes premiers pas hors de la maison de mon sauveur.

Noël approchait, mais je savais que je ne m’attarderais pas en cette ville, que j’en partirais bientôt d’une manière ou d’une autre. Et en effet, un membre de ma famille, Barthélémy, retrouva ma trace.  Cela faisait plusieurs années que personne n’avait de nouvelles de moi. Il attendit avec patience que je sois prêt à partir. Il respectait ma douleur d’avoir perdu Akwa, et ne pas avoir pu me marier. En vérité, est-ce que j’aurais pu me marier, est-ce qu’un ange peut épouser un être humain ? Pourtant, avant d’avoir décidé de quitter cette ville, cette question se posa une seconde fois à moi. Je tombai amoureux d’une femme, Aelyss. J’aurais dû lui être insensible, mais je ne parvins pas à l’être. Comme autrefois dans mon dos avaient vécu des ailes, est-ce que un jour je pourrais porter Aelyss dans sa robe de mariée ? C’est ce que je me demandais. Mais ma conscience et ma moralité étaient troublés auprès d’elle. Je crois qu’en passant un peu plus de temps auprès d’elle, je serais devenu un ange déchu, et je pense aussi que c’est ce qu’elle aurait préféré, mais ça m’était impossible, je ne pouvais l’accepter. Aussi, entre elle et ma conscience, j’ai fini par choisir ma conscience.

Après que j’ai perdu Akwa, et renoncé à Aelyss, j’ai escaladé une falaise et je me suis mis face au vide. Et j’allais sauter, dans le but d’éteindre ma vie, lorsqu’une petite jeune fille me retint. Elle se nommait Kate. C’était la seconde fois que l’on sauvait ma vie. La première fois, de la neige et du froid, la seconde fois, de la falaise et du vide. J’avais failli trouver la mort et l’oubli en cette ville. J’avais épuisé les moyens de me tuer. Je n’étais ni mort de faim, ni mort de froid, ni mort tué par les cruels rochers qui m’attendaient en bas. J’avais même sauvé ma conscience. J’emportais une plaie dans mon cœur, celle d’avoir perdu l’être aimé.  Pourtant, je crois que je n’emportais pas avec moi ce désir de mourir que j’avais eu. Lorsque l’Ange Barthélémy et moi nous sommes retournés chez nous, je me disais même que je pourrais éventuellement voler à nouveau. Je devais cette renaissance, à cette enfant, Kate. Je n’oublierais jamais ce que l’on a fait pour moi. Je retrouvais avec bonheur ma famille que je n’avais pas vue depuis si longtemps. Je pensais de temps à autre à l’être humain pour lequel j’avais combattu un démon. J’espérais que lui aussi serait sauvé un jour, comme je l’avais moi-même été. Je savais que cet ange de ma famille était auprès de lui, et je priais pour qu’elle réussisse à le guérir et le sauver. Et c’est ainsi que s’achève mon histoire pour le moment. Alors que je rêvais à nouveau de déployer mes ailes dans le ciel.

Physique

Haiko mesure environs  un mètre soixante-dix sept, il est fin et plutôt musclé, sans l'être trop. Il a un certain nombre de cicatrices, plus ou moins visibles, à divers endroits sur le corps. Son apparence générale ne permet pas de deviner s'il est un homme ou une femme. En effet son corps est habilement dissimulé sous ses vêtements, et son visage pourrait aussi bien être masculin que féminin. Cependant au premier abord, il semble être un homme. Sa peau est de celles qui bronzent vite. Ses cheveux quant à eux sont brun foncé, presque noirs, abondants mais coupés courts. Ils sont la plupart du temps coiffés en un chignon qui lui donne l'apparence d'un samourai, laissant quand même quelques mèches errer sur son front. Ses yeux sont brun assez clair, si bien qu'ils semblent jaunes, suivant la luminosité. Dans ses iris il y a des nuances de vert. Dans son ensemble, Haiko est dessiné avec harmonie, se sont ses yeux clair, contrastant avec ses cheveux sombre, qui donnent du caractère a ce visage, ainsi que des sourcils bien noir, tracés de telle façon que l'on voit la volonté et la fermeté de sa personnalité. Ses mèches cachent son visage en partie, la plupart du temps. Haiko ne ressemble pas exactement à un ange tel qu'on se le représente habituellement, mais plutôt peut-être à l'ange d'une forêt. Un ange pas exceptionnellement beau, mais que certains trouvent joli pourtant. En tout cas son image n'est pas frappante de beauté. Il y a en lui quelque chose de sauvage, de fier, de guerrier. Pour le reste, Haiko est vêtu souvent de couleurs sombres. La plupart du temps, il porte des pantalons larges, resserrés au chevilles, pratique pour bouger et se battre, et des chemises amples, ne laissant voir aucune forme, si forme il y a. Parfois il peut porter des kimonos. Il peut choisir de se montrer sous sa forme angélique, avec ailes et auréole, mais la plupart du temps, Haiko se montre simplement sous une apparence humaine.

Caractère

Haiko est farouche, il ne laissera pas n'importe qui s'approcher de lui. Irrascible, il se met facilement en colère pour peu de choses, même avec les personnes qu'il aime le plus, et ensuite il éprouve des regrets. Il sait que c'est un mauvais côté de son carractère mais il n'y peut rien s'il montre facilement les crocs. Au delà de ça il est capable de beaucoup de dévouement et d'affection, mais il  reste malgré lui un peu trop désinvolte, ce qui n'inspire pas confiance. Il s'attache parfois à quelqu'un avec passion, mais rarement pour longtemps. Sa lucidité le fait rapidement revenir sur terre et il cesse d'idéaliser la personne. Pourtant il a besoin d'aimer et d'idéaliser quelqu'un.

Violence intérieure ou parfois le plus grand calme se mélangent; le carractère d'Haiko est fait de forces qui s'opposent. Tourmenté et changeant, Haiko est un peu instable et cherche son équilibre. Haiko est comparable à l 'eau. Parfois sombre, trouble, abyssal, ou bien tumultueux et grondant comme un torrent, ou encore mouvant, inatendu, riant, délicat comme un ruisseau, ou encore, sérieux, calme, immobile et impassible comme un lac.

Il peut se montrer très doux, tout dépend de la personne sur laquelle il tombe. Mais il peut aussi se montrer brutal et désagréable, comme déjà mentionné.

Par ailleurs, il est intuitif; il fait souvent des rêves ou devine des choses cachées. Il est très protecteur envers ceux qu'il aime. Haiko voit toujours des liens entre les choses, et des signes qui lui parlent et lui indiquent le chemin à suivre.

Les meilleurs côtés de son carractère sont les suivants : il aime de tout son coeur l'Humanité, et la protéger fait partie de lui. Également, Dieu est celui qu'il aime plus que tout à part elle. Haiko sait qu'il  doit à Dieu tout ce qu'il y a de bon dans sa vie. Il aime aussi énormément la Nature (les arbres, les plantes, les animaux) qui pour lui sont l'oeuvre de Dieu, sa création. La création semble l'aimer également; jamais aucune prairie, aucune forêt, aucune rivière, ne l'a accceuilli autrement qu'avec tendresse, n'a refusé de devenir son refuge ou son allié. Haiko est également plutôt doué pour apprivoiser les animaux, qui se sentent en sécurité avec lui. Il aime êgalement les livres, l'art, et recevoir des lettres.

Un autre thème important pour lui aussi est la liberté, il hait tout ce qui peut le priver de liberté, ou priver les autres de liberté. Haiko est aussi quelqu'un de combatif. Pour résumer son carractère, il y a dans ce personnage quelque chose d'à la fois intense et calme, et un combat entre des forces opposées.


Trois choses qui font peur à votre personnage
- Faire une chose contraire à sa conscience
- Que sa famille ou ceux qu'il aime soient menacés
- Mourir seul

Trois choses que votre personnage adore
- Etre aimé et recevoir de l'affection
- Etre entouré
- S'amuser


Dernière édition par Haiko le Sam 10 Fév - 22:38, édité 1 fois
avatar
Haiko

Messages : 13
Mao : 1913
Date d'inscription : 25/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haiko, l'Esprit Ailé

Message par Conteuse le Sam 10 Fév - 18:45

Coucou !

bon alors deux petites choses : Dieu est un concept particulier ici qui te sera propre puisqu'on a nos propres divinités
Noël du coup n'existe pas vraiment, mais encore une fois restera propre à ton histoire et pas un concept général dans le monde.

Pour le reste, pas de soucis, je valide ta fiche, tu peux aller remplir ton sac de l'aventurier !
avatar
Conteuse
Admin

Messages : 109
Mao : 606
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://lights-of-our-world.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haiko, l'Esprit Ailé

Message par Haiko le Sam 10 Fév - 20:12

C'est parfait ^^

Merci beaucoup
avatar
Haiko

Messages : 13
Mao : 1913
Date d'inscription : 25/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haiko, l'Esprit Ailé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum