La capitale : Gualantis [Lum&Nox]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La capitale : Gualantis [Lum&Nox]

Message par Conteuse le Mar 11 Avr - 15:30

Gualantis est une immense ville portuaire où les écarts de société sont flagrants. Si les beaux quartiers comme le Quartier des Nuées ou le Quartier des Montagnes sont éclairées et plutôt agréables à parcourir, les bas-fonds de la ville sont beaucoup moins accueillants.
On y trouve le Quartier des Pieds Noirs, le Quartier des profondeurs ou encore le Quartier du Port-à-morts.Ces lieux, quartiers pauvres, sont principalement sous l'influence de Nox. Pourtant, certains établissements s'y trouvant jouent beaucoup de cette situation et le Quartier des profondeurs a vu naître une auberge particulièrement chaleureuse et accueillante du doux nom de l'Abyssale.

Plusieurs feux brûlent en permanence à divers endroits de la ville pour signaler aux bateaux qu'ils s'approchent des côtes. Être Brûleur est un métier plutôt calme mais très isolé, qui ne convient pas à tout le monde.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Conteuse
Admin

Messages : 102
Mao : 606
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://lights-of-our-world.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La capitale : Gualantis [Lum&Nox]

Message par Sombre Guldu le Ven 12 Mai - 17:42

*Boum Boum Boum*


Ses tempes accusent les coups et un goût amer envahit sa bouche sèche. Il n'a rien vu venir, il garde ses paupières fermement closes et serre les dents pour résister à la douleur.


*BOUM BOUM BOUM*


Il étouffe un cri, son corps se roule en boule et ses bras viennent protéger son visage. Combien sont ils ? Que lui veulent-ils ?


*BOUM BOUM BOUM BOUM*


Ses mains s’accrochent à ses cheveux, ce qui lui donne quelques secondes de répit. Assez pour comprendre ce qu'il se passe. Il grogne et se redresse, faisant glisser un drap sale de son torse. Un mince rayon de soleil filtre au travers des planches biscornues des volets et vient lui brûler la rétine. Dans sa tête, les coups continuent de pleuvoir, creusant l'intérieur de son crâne au marteau et au burin. Il grogne encore et tente de déglutir mais sa langue pâteuse l'étouffe. Refrénant un haut le cœur, ses yeux plissés cherchent autour de la couche et se posent sur une outre. Il s'en saisit et la porte sans réfléchir à ses lèvres. Un vin chaud et acide imbibe alors sa bouche et calme le bruit dans sa tête. Pour finir l'outre, il se penche en arrière jusqu’à retomber sur le dos. Sa main se pose sur une forme molle. Tournant la tête, il trouve une épaisse crinière de cheveux roux et frisés. La forme se gonfle au rythme d'une respiration endormie. Soulevant le drap, il découvre le corps d'une femme, nue, magnifique, jeune, peut être un peu trop. Ses yeux parcourent un temps la peau blanche, cherchant en vain un souvenir. Il retient une main baladeuse et se lève pour s'étirer mais un vertige le surprend. Il trébuche sur un tas de linge et retrouve ses vêtements.

 - Bouse de... Chier ! marmonne-t-il. Où c'est qu'on est rendu encore mes enfants ?

En s'habillant, il découvre l'endroit. Une chambre minuscule et insalubre. Le plancher vermoulue grince sous ses pieds et les murs semblent s'effriter au rythme de ses pas. De l'autre côté de la couche, un second tas de linge, plus propre et léger que le sien lui offre une petite bourse en velours qui finit dans la poche de son large manteau de cuir.

Un dernier regard sur les formes généreuses dissimulées par le drap, quelques volées de marches et une lourde porte plus tard, le voilà sur le pavé. L'air marin le rassure immédiatement, il est toujours à Gualantis. Le soleil couchant plisse ses yeux et ravive la fanfare dans sa tête. Où est-il ? Quelques rues hasardeuses et il retrouve son chemin. Ses bottes prennent le relais et il titube jusqu'à son point de chute, L'abyssale.

 - 'lut les enfants. Verre... Truc fort... Citron... articule-t-il en entrant avant de se traîner à sa table habituelle, tout au fond de la salle.


*Boum boum boum boum*


D'une poche de son manteau il sort sa pipe, son tabac et la petite bourse de velours. Il prépare sa pipe, l'allume et vide la bourse sur la table. Cinq malheureux Mao. Avec ce qu'il lui reste de son dernier boulot cela donne peut être 50 Mao à tout casser.


*Boum boum boum*


La main dans les cheveux, des cernes sous les yeux, mâchouillant sa pipe il grogne.

 - Va falloir se remettre au turbin les enfants...


Dernière édition par Sombre Guldu le Dim 14 Mai - 17:31, édité 1 fois

_________________
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] -
* Transporteur à toute heure *
°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
avatar
Sombre Guldu

Messages : 10
Mao : 53
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Dijon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La capitale : Gualantis [Lum&Nox]

Message par Conteuse le Ven 12 Mai - 22:04


Toute personne qui se retrouve à suivre encore et toujours les mêmes habitudes, en s'installant dans la même taverne habituelle, à sa place habituelle, avec son attitude habituelle, à fumer sa pipe habituelle, doit forcément s'attendre à recevoir les mêmes visites habituelles. Avant même que la commande, le « Verre … Truc Fort … Citron », une spécialité de la maison réservée aux habitués et n'apparaissant pas sur la carte, ne soit prête, un homme passa la porte pour se diriger sans attendre vers le fond de la salle. Un long manteau pour se protéger de la pluie, et surtout une large capuche, ainsi qu'un morceau d'étoffe pour dissimuler le bas de son visage, le parfait accoutrement pour dissimuler son identité tout en attirant autant que possible l'attention, ce qui ne laissait pas le moindre doute sur la raison de sa présence, il lui fallait faire transporter une marchandise et avait fait son choix sur l'identité du convoyeur. Sans un mot, sans un regard à la salle, il s'installa sur la chaise libre, face à l'Azazel fumeur de pipe, sortit une boîte de sa besace pour la poser sur la table avant de déposer une petite bourse juste à côté.

« J'ai besoin de faire transporter cette « marchandise ». Vous n'aurez aucun nom, juste une adresse, vous ne devrez poser aucune question, ni à moi, ni au destinataire, mais surtout, sous aucun prétexte, vous ne devez ouvrir la boîte. La prime est de 15 Mao, la destination est de l'autre côté de la ville, n'est pas un contrat en or, mais pour le travail demander, c'est de l'argent facile, ça vous convient ? »

La proposition était simple, claire, précise, sans la moindre information inutile, probablement l'habitude ou la preuve d'un professionnalisme à toute épreuve. La seule chose qu'il fallait attendre était la réaction du « Transporteur », à condition que son état lui permette de répondre correctement et sans trop perdre de temps, car tout professionnel qui se respecte risque de mal réagir si la réponse ne lui convient pas.


Dernière édition par Conteuse le Mar 16 Mai - 23:52, édité 3 fois
avatar
Conteuse
Admin

Messages : 102
Mao : 606
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://lights-of-our-world.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La capitale : Gualantis [Lum&Nox]

Message par Sombre Guldu le Dim 14 Mai - 17:12

Le type a surgit comme ça, pouf, le cul sur la chaise, comme tombé du plafond. Le genre à pas perdre de temps, qui va droit au but peu importe la tronche que vous tirez au réveil.

Guldu se redresse, mâchonnant toujours sa pipe, regarde de ses yeux cernés la boîte, la bourse, le type puis la bourse. C'est toujours louche les types comme ça. Plus louche que lui et pourtant, louche, il l'est le Guldu. Il tire plusieurs grosses bouffées et répond la pipe entre les dents, dans un demi sourire, forcé mais courtois, sa voix rauque réclamant son premier rafraichissement de la soirée.

 - Me faut l'adresse et l'heure où qu'vous voulez qu'ça arrive mon prince.

Les colis il a appris à s'en détacher. S’intéresser à ce qu'on trimballe c'est la mort du métier. L'adresse c'est quand même plus important. Il y a des coins de la ville dans lesquels le bon Guldu est moins le bienvenue que d'autres.

Sa commande arrive et il se l'envoie d'une traite, croquant les morceaux de citron avant de les avaler en grimaçant. Traitant le mal par le mal, le brouillard de son crâne se dissipe, les tambours se taisent et il prend le temps de détailler son interlocuteur d'un regard détaché. Riche ? Vieux ? Dangereux ?

_________________
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] -
* Transporteur à toute heure *
°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
avatar
Sombre Guldu

Messages : 10
Mao : 53
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Dijon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La capitale : Gualantis [Lum&Nox]

Message par Conteuse le Mer 17 Mai - 0:29

L'homme avait fait le déplacement dans le seul but d'essayer de trouver un professionnel pour transporter sa marchandise, et la réaction de Guldu lui laissait penser qu'il n'avait pas perdu son temps, son temps de réflexion pour juger son interlocuteur et sa réponse aussi directe que brève, c'était soit le signe d'un professionnalisme soit d'une matinée particulièrement mauvaise avec une gueule de bois à toute épreuve. En l'observant, on remarque qu'il semble un peu plus riche que les habitués de la taverne, ce qui n'avait, cela dit, rien de particulièrement difficile, ses vêtements semblaient de bonne qualité et taillés sur mesure, et la lame partiellement dissimulée dans la doublure de sa veste était de bonne qualité, ce qui laissait penser qu'il était capable de s'en servir. Mais cela ne disais rien de plus à son sujet, il tout autant difficile de savoir si il était jeune ou vieux, et si ce n'est sa voix un peu trop masculine et son torse trop plat, rien n'indiquait que l'homme était bien un homme.

« Bien, je vois que je n'ai pas perdu mon temps ...
L'homme fait un petit mouvement de poignée pour sortir un petit papier de sa manche et vous le tend ... Voici l'adresse, vous devrez partir immédiatement et déposer la "Marchandise" à une personne qui vous attendra. »

Le papier vous indique l'adresse d'une maison dans les quartiers les plus luxueux de la ville, ou plutôt un "Hotel particulier" comme le diraient les occupants des lieux, le genre d'endroits qui ne correspond pas vraiment au décors de l'Abyssale et occupé par des personnes qui n'en passeront probablement jamais les porte. Le lieu précis se trouve en réalité être à l'arrière de l'établissement, une porte de service probablement, ou juste une sortie un peu plus discrète.

Cela représente en réalité moins d'une journée de travail, le temps de s'y rendre, de trouver le destinataire, de rentrer, il seras encore temps de se siffler une seconde chope.
avatar
Conteuse
Admin

Messages : 102
Mao : 606
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://lights-of-our-world.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La capitale : Gualantis [Lum&Nox]

Message par Sombre Guldu le Dim 21 Mai - 16:17

Attrapant le morceau de papier, Guldu tire une longue bouffée de sa pipe. Il lit.

 - Pfiouu, mes enfaaaants.

Le quartiers des Nuées. Mine de rien, tout part toujours d'en haut. Qu'il en ai conscience ou non, le plus petit des malfrats respire souvent grâce au plus nanti des pourris. Il sourit en expirant et son visage disparaît derrière une fumée bleuâtre à l'odeur âcre et sucrée. La boîte et la bourse disparaissent dans sa besace.

 - Je vous souhaite la bonne soirée messire.

Quittant la table en une révérence titubante, il s'arrête au comptoir pour y déposer 10 Mao et repart avec deux outres de vin et une miche de pain. Dehors, le soleil a finalement disparu et la fraîcheur de la nuit donne de l'entrain à son pas maladroit. Il lève la tête vers la lumière, très haut au dessus de lui, les beaux quartier brillent. Il entame sa miche. C'est vrai que sa tronche passe mal dans les beaux quartiers... Il va falloir être discret p'tiot Guldu. Rabattant sa capuche sur sa tête, il tourne dans une ruelle exiguë donnant sur un balcon en flanc de la montagne.

Galantis se dresse sur deux montagnes, une pour les bas fonds et l'autre pour la lumière. Les deux sont séparées par un pont. Il l'a déjà fait par le passé. Ses yeux rouges s'illuminent dans l'obscurité de la ruelle et la tourelle du pont se rapproche. Il trouve une prise entre les tuiles lisses du toit.  Un saut d'environ un kilomètre et il aura la visibilité pour choisir où atterrir sur la ville Lum. Les toits des Nuées seront à portée et il retrouvera la lumière enveloppante.

Va, Guldu !

Un pas vers la tourelle et son corps s'évapore en une fumée noire.

_________________
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] -
* Transporteur à toute heure *
°[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]°
avatar
Sombre Guldu

Messages : 10
Mao : 53
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Dijon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La capitale : Gualantis [Lum&Nox]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum